Mes mandats publics et mes mandats privés

 
 

Je souhaite assurer la transparence de mes mandats envers les citoyens dès maintenant, alors que la Région wallonne ne publiera les mandats exercés en 2016 par les autres conseillers communaux que fin 2018.

J’exerce 5 mandats liés en ma qualité d’élu communal depuis 2013. Certains de ces mandats prévoient des jetons de présence. Ceux-ci ne sont pas des défraiements, ils sont soumis à l’impôt des personnes physiques comme des rémunérations. (retenue de +30%)

Pour ce qui concerne mes mandats publics, le montant total est inférieur à 1500 euros/an. Et j’ai publié mes rémunérations brutes d’indépendant pour une année.

J’ai effectué un calcul, mon engagement politique représente quelques centaines d’heures par année soit +-1€ de l’heure, bien loin des centaines d’euros par réunion qui ont défrayé récemment la chronique chez PUBLIFIN ou d’en d’autres intercommunales comme ORES ou les intercommunales de financement. Comme élu je siège dans leurs deux assemblées générales (et pas au conseil d’administration de ces intercommunales) à titre bénévole (nous avons la chance1 x par an d’être invités à un cocktail dinatoire ou un repas à la clôture de l’AG).

Il me semble essentiel que la déclaration des mandats soit publique et concerne aussi les mandats privés pour vérifier qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts, et ce pour tous les élus (ou candidats avant les élections). 

Je suis indépendant - administrateur de sociétés, ma rémunération brute est de 2850 euros/mois.

L'ensemble de mes mandats sont publiés sur Cumuleo.

Article dans LACAPITALE le 4 novembre 017 (pdf)

 
 

Explication des mandats...

Les mandats publics

Conseil communal : élu en octobre 2012, je siège au conseil communal de Genappe, avec 25 élus, dont 16 composent la majorité. Je siège dans la minorité (opposition). Nous recevons un jeton de présence. Le conseil communal dure entre 1h30 et 5h (le plus long). Il demande surtout une bonne connaissance préalable des dossiers qui se préparent avant le conseil communal, individuellement et en groupe. Chaque conseiller peut présenter des motions et les introduire pour les faire voter. Dans mon cas : sauvegarde de la maison de l’emploi, convention des maires, rénovation du centre-ville, dumping social, ORES et les intercommunales . Elles ne sont pas toujours suivies, mais j’essaye d’obtenir une majorité.

Commission des finances : le travail préparatoire au budget et aux comptes. Entre 1 à 2 h de réunion sur un document qui fait 400 pages.

Commission agriculture : la commission qui rassemble les représentants des agriculteurs. Genappe est une commune agricole: 4000 hectares y sont dédiés.

Aménagement du territoire et mobilité  CCATM: Une commission importante, pour préparer les avis du collège communal. J’y siège comme suppléant (j’y assiste néanmoins quasi en permanence). Suite à un accord avec le CDH, j'aurais dû y siéger comme permanent depuis 2 ans.

PCDR/CLDR : Plan de développement rural, la gestion de certains projets à l’échelle locale.

 

Les mandats professionnels (privé)

Enercoop : C’est mon activité professionnelle. Je suis administrateur délégué de cette coopérative, et président du conseil d’administration. La coopérative est composée de plus de 1500 coopérateurs (actionnaires)

LHF : c’est ma société de gestion, je facture mes prestations via cette société. Je suis actionnaire avec mon père.

VDH : Président du Conseil de surveillance (depuis 2013). Enercoop est actionnaire de VDH, à ce titre depuis 2013, je représente les actionnaires dans un conseil de surveillance. C’est Enercoop qui facture, puisqu’Enercoop est l’actionnaire que je représente.

Ecomobile (depuis 2010) : Je suis trésorier bénévole dans cette asbl qui s’occupe de formation en écomobilité. L’asbl n’a pas encore trouvé son rythme de croisière, c‘est une activité bénévole qui ne représente pas beaucoup de temps d’investissement (malheureusement je n’ai pas plus de temps à consacrer, c’est pourtant un domaine d’actualité).