Il faut sortir de l’individualisme

Article, de Jean-François Mitsch, paru dans le n°123 (oct/nov/déc 2017) de la revue “En Question. Sens et Engagement” du Centre Avec. Dossier : “Innover pour la transition. La voie des coopératives”.

enercoop-mitsch-IMG_5033.jpg

Aujourd’hui, chacun a sa tondeuse, son abonnement wifi, son électricité sur son toit ! Cela coûte cher à la communauté, et très cher à l’environnement…

Il faut sortir de l’individualisme auquel on essaye en permanence de nous abaisser, réapprendre à partager, et remettre l’homme, la communauté humaine, au centre des préoccupations.

Une coopérative est, pour moi, la structure la plus adaptée pour relever ce défi de l’économie du partage. Il faut engager des équipes pour professionnaliser les projets et collecter des fonds pour financer les opérations collectives. Il est simple de comprendre que si je mutualise un investissement, des économies d’échelle sont réalisées.

Exemple : Une éolienne coûte environ 3.500.000€ et alimente 1400 familles. Les banques nous prêtent 80%. Si chaque famille investit 500 euros*, nous pouvons financer 100% d’électricité renouvelable résidentielle dès demain.

J’ai observé quelques coopératives avant de m’engager plus en avant avec Enercoop. J’aime dire qu’Enercoop Belgique est une version 2.0 des coopératives, il est possible d’y voter de manière électronique (économie dans les frais de transport + augmentation de la représentation) ; un membre peut commencer à souscrire à partir de 5 euros. Une famille qui « épargne » 5 € par semaine peut « investir » 500 euros en 2 années, le temps qu’il nous faudrait pour construire les éoliennes.

Le vent appartient à tout le monde, on ne peut pas le privatiser, partageons-le équitablement !

Une belle idée de cadeau…

Mitsch Jean Francois @ Enercoop Belgique - www.enercoop.be

Enercoop Belgique : http://www.enercoop.be

Le Centre Avec : http://www.centreavec.be/site/

Jean Francois MiTSCH