Votre facture d'énergie n’est pas une feuille d’impôt (TestAchats)

TESTACHATS "Le coût de l'électricité ne cesse d'exploser en Belgique. En cause : les taxes et les tarifs des réseaux, sans oublier l'impact des affaires Publifin et Ores. Test-Achats lance une campagne pour exiger des politiques que la facture cesse d'être une feuille d'impôt. L'association de consommateurs réclame une commission d'enquête pour faire toute la lumière."

LEVIF "La pression monte. Le manifeste de Test-Achats est aussi et surtout une pétition que tous les consommateurs peuvent signer. " Celle que nous avions lancée en 2015 pour demander une réduction de la TVA sur l'électricité à 6 % avait recueilli 112 000 signatures, rappelle Jean-Philippe Ducart. Elle a eu un effet de levier, c'est évident. Notre objectif est de faire prendre conscience qu'il y a un vrai problème dans le secteur de l'énergie. Nous n'excluons donc aucune action, y compris en justice, mais le levier le plus important reste politique. Que ce soit via la commission d'enquête proposée par Jean-François Mitsch ou celle que nous proposons, l'important, c'est que ça bouge... " Message reçu sur les bancs politiques ?

 

Pétition lancée par MiTSCH Jean-Francois - toute-la-lumiere.be pour lancer une action collective (plus de 1000 signataires et vous ?)

https://goo.gl/forms/IWsdQ89LQVxIuBJs1

 

"Notre facture d'énergie n'est pas une feuille d'impôt"Article dans LEVIF du 9 novembre2017

La croisade de MiTSCH contre les moulins politiques

 

Votre facture n’est pas une feuille d’impôt

https://www.youtube.com/watch?time_continue=88&v=zZBdfpSmPfo

 

Votre facture d’énergie n’est pas une feuille d’impôt! Signez la pétition TESTACHATS !

Le prix de la fourniture d’énergie baisse, mais votre facture globale, elle, augmente! En cause, la hausse des taxes, redevances et autres tarifs de transport et de distribution. Il est temps d’interpeller les autorités sur l’ampleur du phénomène. Mobilisez-vous avec nous!

www.testachats.be/energieabordable

En signant la pétition, vous adhérez aux exigences suivantes:

  1. Les pouvoirs publics doivent respecter leurs promesses consistant à maintenir notre pays dans la moyenne des tarifs des pays européens, ce qui est loin d’être le cas actuellement. Nous demandons le maintien du « filet de sécurité ».
  2. L’électricité doit être considérée comme un produit essentiel, non de luxe : il faut  ramener la TVA de 21 à 6%
  3. La méthodologie et la fixation des tarifs de distribution doivent faire l’objet de toute la transparence nécessaire
  4. Après débat démocratique, le financement du renouvelable et l’investissement dans les infrastructures devraient être financés par l’impôt en fonction des revenus des contribuables, et non de manière forfaitaire ou en fonction de la consommation;
  5. Il est temps de disposer d’une vraie vision de l’avenir énergétique du pays, traduite dans un pacte énergétique et étayée d’études indépendantes visant à chiffrer l’effort budgétaire et les sources de financement.
Jean Francois MiTSCH